guigne

Publié le par noroc

Y'a des jours comme ça....

qui commencent super bien,avec une petite grasse mat, pas de devoirs à superviser, du soleil,pas de pluie,pas de chien qui pisse ur le tapis,ni d'enfants qui se bagarrent.....

sur les coups de midi on se dit qu'on va se faire un super petit repas,on prend le robot dont on ne se sert jamais, qui rape plus vite que ton ombre, et on y fourre des carottes et des pommes de terre. Dans la poele avec du lait et de l'eau, pour essayer de recreer une recette vue il y a quelques années. 

Plus les minutes avancent, plus on a de doutes

Au bout de presque une heure ,c'est toujours cru, la texture gluante,ça accroche, ça sent rien .

Un enfant est convaincu d'aller embeter la voisine pour lui demander une baguette, pour accompagner quelques tranches de jambon et un bout de fromage

Faut bien se nourrir.....

La fausse julienne de legumes est proposée au chien ,qui n'en a pas voulu,soit parce que ça ressemble au vomi(d'habitude ça ne le derange pas) soit parce qu'il a bouffé la gamelle du chien des voisins et que son bidon est rempli

Pour le soir on change tout, dejà on ne cuit pas tout ensemble et surtout pas à la poele. D'abord les carottes,à la vapeur. Au final ça a le gout et la couleur des carottes , c'est dejà un progrés! On enleve, pour remplacer par des patates,pleines de tout notre espoir. Au bout de quelque temps on entend "maman, ça sent le cramé"

Evidemment , en enlevant les carottes, ça aurait été sympa de rajouter de l'eau dans la casserole.....

La recette  vient de ce blog .

Ensuite grosse concentration , on fait la bechamel, on rajoute fromage,creme, on melange. on prend un premier oeuf,le casse audessus d'un bocal pour separer le jaune du blanc,et là , evidemment, le jaune tombe aussi dedans....va le chercher dans ce bocal etroit (le seul qui avait son couvercle sous la main)

Et enfin, le plat est rempli , il est magnifique, on y est presque!  On fait la vaisselle en croisant les doigts que cette fois on n'ait rien raté, on vide l'eau,on s'essuie les mains, et on va voir si la couleur dans le plat a changé, on s'attend à un petit effluve allécheant.....que dalle, le four est vide....et là,resignée on prend sagement son plat tout froid et on l'enfourne en silence, sans raler

Pendant que ça chauffe on jette un coup d'oeil aux revisions , de l'espagnol, un cahier dans chaque main car pour la même leçon, le même prof, le meme jour,meme heure....le schema est different (là c'était aberrant dans le sens où ce qui etait ecrit sur l'un ne l'etait pas sur l'autre, et vice versa!),schema recopié au tableau...

Encore une demie heure plus tard , les estomacs criant famine , on decouvre  ce qui nous fait l'effet d'une veritable oeuvre d'art, et on se dit que tout n'est pas perdu

DSCF7199.JPG

Et là on prend le temps, on regarde les visages rassurés, un en particulier,qu'on lui trouve un air étrange, on regarde mieux, et on comprend, la moitié de frange là,elle n'y était pas avant le bain......

qui t'a fait ça?

"personne"

 

Publié dans blabla

Commenter cet article

bobinamyrabelle 21/04/2014 10:56

Salut Noroc ! Et bien, quelle Aventure !!!!Oui, ça se passe comme ça, parfois, l'élaboration d'un plat !! Je trouve que tu t'en es bien sortie... Tu as nourri tes enfants. Allez,Biz et à +

noroc 23/04/2014 23:24



j'avais oublié cet article,tu me l'as rappelé :) le pire ça a été la frange, en plus elle a "essayé" de me le faire remarquer en disant "Tu crois maman que je serais jolie avec une frange?"
Morale, ne jamais laisser son rasoir au bord de la baignoire ....


 



astérOïde 10/02/2014 20:59

Rien à dire, seulement rigoler...
C'était bon alors?

noroc 10/02/2014 22:32



HUMMMMM delicieux! il m'en est resté pour midi,je l'ai bien merité.....plus que jamais même :)